Presque 500 000 chasseurs s’investissent dans le bénévolat. Des engagements concrets pour l’environnement et la vie locale.

 

Une étude récente initiée par la Fédération Nationale des Chasseurs nous confirme l’investissement important des chasseurs dans des missions de bénévolat, plus de 75heures/an.

Depuis quelques années l’opération « J’aime la Loire Propre » rassemble le premier samedi de Mars plus de 2500 bénévoles dont une partie importante sont des chasseurs.

Cette étude conduite par le BIPE (Bureau d’Information et de Prévisions Economiques) nous éclaire qu’un chasseur sur deux (47%) s’implique dans le bénévolat avec des finalités différentes :

  • 34% : activités sociales et culturelles
  • 32% : gestion du gibier et de la faune sauvage
  • 34% : gestion des habitats et des milieux

Cette étude montre également une autre dimension au rôle que peuvent remplir les 1 200 000 chasseurs face aux défis environnementaux et sociétaux. L’engagement bénévole des chasseurs en faveur de l’environnement et de la vie locale est donc très important.

Des actions concrètes et opérationnelles telles que : J’aime la Loire Propre, initiée par les Chasseurs de Gibier d’Eau nous confirme l’engagement éco-citoyen parmi les 500 000 Chasseurs/Bénévoles.

C’est pourquoi la Fondation pour la Protection des Habitats et de la Faune Sauvage qui a repris la coordination de l’opération il y a trois ans souhaite étendre ce type d’action sur d’autres fleuves sur le territoire national : http://www.fleuves-rivieres-propres.fr/

L’opération « Fleuves et Rivières Propres » s’inscrit complètement dans les engagements en faveur du développement durable des chasseurs en France. Nos prochains rendez-vous sont le nettoyage de printemps, le premier samedi de Mars, et le nettoyage d’automne le second samedi de Septembre.

Pour en savoir plus, retrouvez l’étude sur :

http://chasseurdefrance.com/limpact-economique-social-et-environnemental-de-la-chasse-francaise/

 

A noter que cette étude a été réalisée grâce au soutien financier du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, et celui des organismes suivants : ONCFS, INTERPROCHASSE, Fondation François Sommer.