Des synergies gagnantes pour « J’aime la Loire Propre »

Nous avons eu la chance de croiser les points de vue de 4 personnes  qui réalisent chaque année sur le département de la Loire, l’opération  « J’aime la Loire Propre ».

Cette rencontre s’est déroulée dans un lieu qui symbolise aussi cette synergie constructive. Nous sommes à la Gravière aux oiseaux à deux pas de Roanne. En présence de Sandrine Guéneau, Directrice de la Fédération des chasseurs de la Loire, Michel Lebrun, Président de l’association des chasseurs de gibier d’eau, Jacques Dumas, Président des pêcheurs du département et Robert Delpuech, qui participe à la démarche en tant que bénévole.

P1050900
De gauche à droite, Jacques Dumas, Robert Delpuech, Sandrine Guéneau, Michel Lebrun.

Sandrine Guéneau, nous dit à titre introductif qu’elle est très heureuse de pouvoir travailler avec les différentes associations spécialisées sur son département, c’est une richesse et un facteur de réussite de nos actions sur le terrain.

Michel Lebrun confirme ce défi qui a d’ailleurs  trouvé sa source avec les premières réunions de Natura 2000. Nous avons ensuite créé un comité de pilotage qui nous permet de travailler ensemble et d’y associer de nombreuses structures institutionnelle,  le Conseil Général, la DDT…….

Sandrine Guéneau & Michel Lebrun insistent sur le rôle des collectivités et notamment  les mairies. Ils nous citent en exemple Andrézieux-Bouthéon, dont plus de 200 personnes participent chaque année au ramassage des déchets sur les bords de la Loire. Un « modèle intéressant » car c’est un exemple tout le monde peut se retrouver sur une même démarche, les citoyens d’une commune, les amoureux de la nature, les randonneurs, les pêcheurs, les chasseurs…..c’est vraiment notre objectif de créer ces rencontres autour d’une même action, simple, concrète et utile.

Quant à Robert Delpuech, bénévole depuis quelques années pour « la Loire Propre » nous dit avec un œil pétillant qu’il est fier de participer à cette démarche naturelle et conviviale. Il se fait également le porte-parole de cette initiative auprès de ses copains de son ancien club de rugby, sans oublier la chorale (il s’agit d’une équipe de basket en pro B) dont il fait partie. Il aime rencontrer des personnes dynamiques qui nous mobilisent. Il nous dit bien volontiers,  je  retrouve bien  l’esprit du rugby, en particulier la solidarité.

Pour Jacques Dumas, il nous indique que cette opération « J’aime la Loire Propre » est vraiment la continuité de nos missions quant à la protection des  milieux aquatiques. C’est une démarche qui permet de rassembler toutes les personnes qui se préoccupent de l’environnement. Nous constatons également que nous obtenons de la reconnaissance des élus dans de telles actions collectives.

Pour conclure, Sandrine Guéneau, qui est à l’origine de cette rencontre  aime à nous dire « nous sommes sur la même longueur d’ondes en mettant en place chaque année l’opération « J’aime la Loire Propre ». Au delà de cette mission importante pour nous, elle permet aux chasseurs d’être un acteur naturel sur les territoires et travailler en étroite coopération avec les différents partenaires qui travaillent sur les espaces naturels». Une belle réussite, nous pouvons nous remercier de développer de telles synergies autour d’un Fleuve capable de réunir un millier de personnes chaque année.

[/cm