Une année vraiment exceptionnelle pour le nettoyage de printemps !

Le 7 mars 2020, dans 9 départements, plusieurs dizaines de kilomètres de berges ont été nettoyés  à l’occasion de ce nettoyage de printemps. 5 fleuves étaient concernés : l’Allier, le Cher, la Loire, la Saône et la Seille. Une année exceptionnelle par la mobilisation des bénévoles, en augmentation de près de 30 % pour la plupart des opérations, soit près de 1 000 bénévoles supplémentaires. Une année exceptionnelle également par le niveau de plusieurs cours d’eau, 12 points de rendez-vous ont dû être annulé dans plusieurs départements. Exceptionnelle enfin dans le contexte du Covid 19 qui nous oblige de décaler nos actions programmées pour le nettoyage d’automne.

C’est sous un grand soleil pour certains et sous la pluie et le froid pour d’autres que plus de 500 m3 de déchets ont été ramassés, souvent identiques aux années précédentes (plastique, verre, pneus, ferraille…), un signe encourageant puisque le volume collecté tend à se stabiliser sur les 85 points de collecteorganisés.

Les bénévoles ne cessent de se mobiliser en plus grand nombre, plus de 4 000 pour cette dixième édition. Cela confirme que les chasseurs, précurseurs de ce type d’initiative, consolident leur mobilisation pour la préservation de l’environnement, un sujet d’actualité. Ils rassemblent des bénévoles d’horizons différents (riverains, pêcheurs, randonneurs, chasseurs, mariniers, élus…)avec un but commun :un paysage plus agréable à contempler. Ces bénévoles ravis de leur expérience, nous disent régulièrement venir pour une « ambiance conviviale, chaleureuse et utile ». Ils nous promettent d’ores et déjà de revenir l’année prochaine pour contribuer à cette action éco-citoyenneen faveur de la biodiversité. D’autre part, des enfants, notamment ceux que l’école Saint-Martin de Tours, touchés par cette initiative multiplient les questions aux organisateurs.

La société Rostaing, toujours fidèle aux opérations de nettoyage, a facilité la mise en œuvre de toutes les actions en mettant à disposition l’ensemble des paires de gants nécessaires ; quant au groupe Suez, il a participé dans le département de la Loire (42) en mettant à disposition des bennes.

Paul Bourrieau, Directeur de la Fondation pour la Protection des Habitats de la Faune Sauvage, souligne « l’intérêt de telles opérations qui contribuent aux objectifs de notre Fondation. »