Protection de la nature

Les chasseurs sont des acteurs très actifs de la gestion des espèces. Aménagement du territoire, nourrissage occasionnel, choix raisonné des prélèvements, repeuplement, réserves de chasse… font partie des responsabilités inhérentes à l’activité de la chasse depuis bien longtemps.

À la fin des années soixante-dix, ils commencent à imaginer la création un fond « protection de la nature » dédié à des acquisitions foncières permettant une réelle protection de la faune, en particulier de l’avifaune migratrice. Au fil des années l’idée évolue. C’est finalement une fondation que le monde de la chasse décida de créer en 1983. Cette dernière s’appelle alors « Fondation Nationale pour la Protection des Habitats Français de la Faune Sauvage », reconnue d’utilité publique. Elle deviendra par la suite « Fondation pour le Protection des Habitats de la Faune Sauvage » et ne cesse d’œuvrer depuis, avec le soutien des fédérations départementales de chasseurs, en faveur de la préservation des milieux. Plus de 220 sites, représentant plus de 5 600 hectares dans une soixantaine de départements, ont ainsi pu être acquis, préservés et mis en valeur.

Ces territoires achetés par la Fondation n’ont pas vocation à devenir des « sanctuaires » inviolables. Chaque territoire résulte d’usages qui ont façonné le paysage au fil des siècles : agriculture, élevage, sylviculture, chasse, pêche… La défense de la biodiversité est naturellement indissociable des hommes et du maintien de ces usages traditionnels. Il n’y a pas à exclure mais à respecter les traditions locales, c’est pourquoi la Fondation confie la gestion de ses propriétés aux acteurs de terrain, en l’occurrence les fédérations départementales de chasseurs.

Transmission des savoirs

Une autre mission essentielle de la Fondation pour la Protection des Habitats de la Faune Sauvage est la transmission des savoirs. Elle parraine ainsi depuis 2005 les actions des chasseurs qui font découvrir la nature aux enfants. La Fondation a également publié deux guides de randonnée et un ouvrage présentant ses territoires.

Dans le même esprit, elle a lancé une grande opération de préservation des abeilles sur ses propriétés en proposant aux gestionnaires d’installer des ruchers afin de permettre la sauvegarde de la biodiversité mais aussi d’initier les enfants aux sciences naturelles.

Opération Fleuves et Rivières Propres

C’est forte de la conviction que tout un chacun peut et devrait participer à la protection de l’environnement que la Fondation organise chaque année « J’aime la Loire Propre ». Cette opération de collecte des déchets sur les bords de Loire ayant un succès grandissant, la Fondation a choisi de l’élargir à tout le territoire français en lançant en 2016 « Fleuves et Rivières Propres ».