140 écoliers investissent J’aime le Cher Propre

Chasseurs et écoliers nettoient la nature en Indre-et-Loire

À l’initiative des chasseurs de gibier d’eau du département, une action de nettoyage de la nature a eu lieu en Indre-et-Loire. 140 écoliers de CM1 et CM2 ont nettoyé, en partenariat avec les chasseurs, les abords du lac des Peupleraies. Une belle action, où les générations se rencontrent pour préserver et protéger notre environnement.

140 écoliers au service de la nature

Encore une initiative des chasseurs. En effet, 140 écoliers, du CM1 au CM2 de l’école Saint-Martin en Indre-et-Loire, ont accompagné les chasseurs dans leur action de protection des milieux naturels. Christian Chillou, président local des chasseurs de gibier d’eau, explique l’initiative. C’est une opération qui a lieu tous les ans en différents endroits le long du Cher. Cela permet de sensibiliser les enfants à la problématique de l’environnement”.

Christian Puisais, président départemental des chasseurs de gibier d’eau rajoute. “Nous avons le même type d’opération sur les bords de Loire, de la Vienne et de la Creuse”. L’opération J’aime la nature propre, initiée par les instances cynégétiques a été un franc succès au niveau national. Cette année, ce sont les abords du lac des Peupleraies qui ont été parcourus afin d’être nettoyés. Après un moment fédérateur les explications et consignes de sécurité, les enfants sont partis à la “chasse” aux déchets, encadrés par les chasseurs. La Fondation pour la protection des habitats de la faune sauvage avait fourni le matériel nécessaire (gants, sacs et gilets).

Une collecte fructueuse

La collecte de déchets a été, hélas, fructueuse pour les élèves. En effet, objets en tous genres, masques, papiers, emballages et reliefs de repas sont venus remplir les sacs. S’ajoutent à cela les mégots de cigarette. Les écoliers ont été offusqués. “Le nombre impressionnant de mégots de cigarettes que nous avons pu ramasser“, souligne un jeune. Face à ce constat, enfants comme adultes ont pu mesurer les bénéfices de cette action. Pour l’enseignante de la classe, Marie-Aude Bressac, “c’est un projet d’école et pédagogique qui rentre dans la sensibilisation à la démarche éco-citoyenne“. Nous sommes rassurés et ravis de voir des chasseurs labellisés “éco-citoyens”… Le plus important est quand même que cette journée ait permis de sensibiliser à l’environnement. Les chasseurs ont montré encore une fois qu’ils ont un rôle important à jouer dans l’éducation au respect de la nature.